Rachat de crédit et condition

Rachat de crédit et condition


Bien que considérée à l’unanimité par les Français comme la meilleure solution pour éviter le surendettement donc parvenir au désendettement, le rachat de crédit demeure un prêt. Et par conséquent, un acte qui engage et qui se doit d’être remboursé. Bien que cette opération financière soit nettement plus accessible que le crédit lui-même, les banques et organismes financiers ont pour habitude d’évaluer le risque qu’ils prennent en rachetant les prêts de tel ou tel emprunteur. Raison pour laquelle, il faut remplir certaines conditions pour un rachat de credit : une situation financière raisonnable, la solvabilité, un dossier bien monté, etc.

Rachat de credit condition : au niveau personnel

Outre le fait que l’emprunteur doit obligatoirement être majeur, pour pouvoir bénéficier d’un regroupement de prêts, il doit également :
– Etre en bonne santé
– Etre employé dans une société d’au moins 5 salariés
– Présenter 3 bilans annuels s’il exerce une profession libérale
– Avoir une situation matrimoniale, ou du moins familiale stable

Autrement dit, sont automatiquement exclus de la liste, les emprunteurs :
– Mineurs
– Ayant une incapacité ou ayant perdu leurs droits civiques
– En instance de divorce
– En arrêt maladie
– En congé maternité ou en congé parental

Rachat de crédit : les conditions au niveau financier

Le critère de solvabilité, c’est-à-dire la capacité pour l’emprunteur à rembourser son nouveau prêt, est sans doute la condition la plus importante. Pour voir son dossier accepté, il faudra en effet que ses charges mensuelles (mensualités comprises) ne dépassent pas 35% de ses revenus, surtout s’il n’est pas propriétaire d’un bien immobilier. Dans le cas contraire, le taux d’endettement peut aller jusqu’à plus de 40%.

Cela dit, pour voir tous ses prêts rachetés, le débiteur devra également avoir un comportement financier irréprochable. A savoir, il ne devra pas :
– Etre fiché à la Banque de France
– Etre fiché FICP
– Présenter des antécédents de rejets de prélèvement, et autres incidents de paiement, etc.

Toutefois, il faut savoir que les critères d’acceptation de dossier dépendent des organismes financiers. Certains sont particulièrement sévères, d’autres au contraire, plus souples. Raison pour laquelle, un dossier refusé par l’un peut très bien être accepté par un autre.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!